Accueil  S'enregistrer  Connexion  

Partagez | 
 

 Présentation de Noé Yokusei [U.C.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Noé Yokusei
Étudiant
avatar

Messages : 2
Points : 4
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 24

MessageSujet: Présentation de Noé Yokusei [U.C.]   Mar 11 Mai - 21:56



    Prénom : Son père le baptisa "Noé", prénom symbolique pour sa lignée.
    Nom : Noé est l'héritier d'un vieux et pauvre clan, les "Yokusei".
    Âge : Il aura 23 ans a la prochaine moissons.
    Sexe: Masculin.
    Grade demandé : Jônin, Marionnettiste Sacré de Suna, ou bien Kage si mon niveau me l'accorde.
    Village demandé : Suna Gakure no Sato.
    Mot de passe : "N'oubliez pas - d'emporter - Une serviette"

    ____________________________________________________________________________________________________________
    Description physique : Noé n'a pas de signes spécifiques sur lui, ni dans ses traits de caractère, ni dans ses traits physique. Sa corpulence n'est pas volumineuse, le jeune homme reste dans la moyenne de son village autant en poids qu'en taille. Mais cela ne veut pas signifier que sa musculature ne marche pas pour autant. De plus, par le biais des multiples balafres du ninja, son corps reste a jamais marqué par les expériences qu'il a subit, que ce soit a cause des combats ou autres choses.
    Heureusement pour lui, son visage n'a subit aucun dommage collatéraux. D'ailleurs, de tête, Noé est encore banale. C'est a dire ni beau, ni moche, résidant au juste milieu. Sa longue chevelure brune est repoussée en arrière du crane, pour ne pas gêner les yeux et garder une visibilité parfaite. Son front, en temps normal, ne dégage aucunes rides, signe de jeunesse, sauf quand il exprime une mimique particulièrement prononcée. Ses sourcils demeurent tout aussi foncés que sa chevelure et supervise parfaitement les yeux aux pupilles bleu/violet du jeune homme. Celles ci lui donnent un regard charmeur, même si bien d'autres personnes en ont un plus charismatique que lui. Son nez, encerclé par des courtes pattes affinées et des oreilles cachées, a une courbe droite et ne semble pas être particulièrement gros. Les lèvres de Noé ne sont pas spéciales non plus, et sa dentition aussi. Elle reste bien mais comporte quelques défauts, comme une dent de travers, ou une petite carie par la. Noé est aussi adepte du style décontracté en laissant pousser une petite barbichette rebelle.
    Durant ses jours de repos, Noé a un style vestimentaire varié, c'est d'ailleurs pour ça qu'il est impossible a décrire. Mais en temps que ninja, il porte une tenue de combat spécifique a son village caché, qui elle ne change jamais, ou presque.
    Tout d'abord, il y a ce fameux bandeau, attaché fièrement au crane de Noé, représentant sa classe de ninja et son pays natal pour lequel il travail. C'est un bandeau commun a celui des autres pays, une plaque de métal attaché a un bout de tissus bleu sur laquelle est gravé l'insigne du village, une sorte de "I" pour Suna. Il y a ensuite un ensemble en tissu fin et noir. Celui ci est aussi résistant que léger, idéal pour tout type de combats ou l'habilité est de mise. Cette ensemble, identiques aux autres, est composé de deux parties : un haut, qui part du tee-shirt sans manches a tee-shirt a manches longues; et un bas, descendant jusqu'aux genoux ou aux chevilles. Le ninja a ensuite la possibilités de mettre un autre vêtement par dessus le haut. Noé lui rajoute régulièrement une courte toge blanche en dessous. Puis, par dessus s'enfile le gilet de combat. D'un matériau solide, il en reste léger. Quelques poches sont rajoutés sur le blouson afin de faciliter l'accès a l'équipement du parfait petit ninja. Ce gilet est de couleur belge et s'arrête aux épaulières. Il en existe aussi d'autres formes, mais Noé n'utilise que celle ci, car bien souvent, c'est la plus performante. Il enroule ensuite des avant-bras et ses tibia afin de ne pas s'égratigner bêtement lors d'attaques au corps a corps tout a fait banales ou cachés diverses cicatrices. Ensuite vint les sandales, souples, résistantes et légères, tout comme le reste de l'équipement du ninja, permettent aux pieds de respirer, plus agréable me direz vous ...
    Et pour finir, Noé porte un parchemin belge et blanc sur le dos. Celui ci n'est pas excessivement gros et ne le gène pas vraiment dans ses actions. Celui ci servira principalement a invoquer les différentes marionnettes du ninja, tout simplement.

    Profil psychologique : Quand je disais ci-dessus que Noé n'avait pas de traits moraux particuliers c'est que le jeune homme reste banal. Banal, dans le sens ou Noé a presque autant de qualités que de défauts, comme tout le monde. Il est loin d'être une personne simple, et plus on se rapproche de lui, plus on démente de nouvelles distinctions de personnalité. Premièrement, la première qualité ,qui par la même occasion est un défaut, qu'on remarque chez lui est paradoxale, car c'est la discrétion. Dans le monde ninja, c'est un fabuleux atout. Ce n'est pas pour rien que le jeune homme est devenu une légende en infiltration et en espionnage, en plus du fait d'être marionnettiste attitré. Il saura se cacher et parcourir des zones dangereuses sans même se faire remarquer, d'une aisance déconcertante. Mais cet atout se transforme bien vite en drame. Dans sa vie social, par exemple quand il marche dans la rue, quasiment personne ne le remarque. Il pourrait presque traverser une zone sécuriser en marchant sans qu'on ne se rende compte de sa présence. Et ça, sans même le vouloir. A cause de cette discrétion trop poussée, sa vie social se résume a quelques amis, sa famille et ses collègues.
    Noé est aussi une personne flemmarde. La majorité des travaux qu'il doit exécuter, il les fait a contre-cœur. Mais les fait quand même, avec une certaine habilité. C'est vrai que pour lui, s'allonger et ne rien faire de toute sa journée ne serait pas gênant. Et ne se gêne pas non plus pour le faire ... D'ailleurs, pour trouver un argument tournant a sa faveur, il prétend qu'il se repose pour mieux briller par la suite. Il se peut aussi, que dans d'intenses moments de réflexion, le ninja se mette a parler tout seul...
    Malgré sa flemmardise, Noé ne se vante pas, bien au contraire. Il reste toujours modeste et humble, autant avec lui qu'avec les autres. Il ne se prend pas pour un dieu et n'ai pas du genre a se sur-estimer. Je dirai même qu'il a tendance a faire l'inverse ... Peut-être que ce trait psychologique est lié au fait qu'il soit discret.
    Le jeune homme est aussi arrogant. Dans un combat, il cherche toujours a vanner son adversaire. Quelques fois le prix est payant, c'est une sorte de pression mentale. Et des fois, c'est complètement l'inverse, l'adversaire par rage commence a tout donner pour en finir a Noé. Ce qui est assez contraignant pour un paresseux ...
    Malgré ses multiples défauts, qui semblent abondés par rapport aux qualités, le ninja demeure fier. Le peu d'estime qu'il la, il veut le garder, sans pour autant le crier sur tout les toits. C'est aussi une personne loyale et fidèle a ses convictions.
    De par l'arrogance, Noé aspire a la provocation. C'est tout simplement naturel chez lui, et ce n'est donc pas forcement offensant. Mais faut-il déjà connaitre l'homme en lui même pour savoir cela et ne pas se braquer...
    Il est aussi un, comme on appel, "procrastinateur". Victime de la procrastination, terrible maladie cérébrale, Noé remet toujours tout au lendemain. Comme ses taches, autant professionnelles que quotidiennes. Il se dit a chaque fois qu'il lui reste du temps pour les faire, fait autre chose bien souvent inutile a la fois, puis se met a faire la tache au dernier moment avec un maximum de stress ou bien ne la fait jamais. Puis se dit milles fois qu'il ne s'y reprendra plus, et recommence, encore et encore...
    Mais Noé a une qualité inébranlable. Celle de protéger ce qu'il aime, et il serait capable de tout faire pour cela. Avantageux pour un ninja attaché a son village.


Dernière édition par Noé Yokusei le Mar 1 Juin - 14:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Noé Yokusei
Étudiant
avatar

Messages : 2
Points : 4
Date d'inscription : 23/04/2010
Age : 24

MessageSujet: Re: Présentation de Noé Yokusei [U.C.]   Mar 1 Juin - 14:10

    ____________________________________________________________________________________________________________

    Histoire :

    Introduction : Les faits oubliés d'une jeunesse.
    Noé sortit des entrailles de sa maternelle un beau jours d'été. Un jour festif, non pas pour sa naissance qui est loin d'être prestigieuse, mais car c'était la date de la fête de la moisson. Date qui annonçait qu'une partie des terres sèches du pays allaient êtres cultivés. Quelque chose d'important pour un pays comme celui du vent, qui s'approvisionne principalement par l'importation. C'était sa mère qui avait choisit ce nom. Il était semblable a celui de l'arrière-arrière grand-père du clan, deuxième Kazekage du village. La dénomination était donc symbolique, aussi du fait antique parlant de la légende de "l'Arche de Noé". Qui ne l'a jamais entendu, celle la ? Un homme a la détermination d'acier voulant protéger les différentes espèces sur terre, un ninja a la détermination d'acier voulant protéger son village natal coute que coute. Un signe du Hasard ?
    Noé n'est pas né n'importe ou non plus. Il fut conçu par le fils du chef du clan Yokusei, lignée presque éteinte spécialisé dans la manipulation de marionnettes de combat, une des meilleurs famille dans ce domaine. D'ailleurs, le père de Noé était un des quatre marionnettistes sacrés de Suna, grade très important et hautement placé dans la hiérarchie du village.
    Noé commença donc sa vie, qui allait être pleine de rebondissement mais ne le sachant pas encore. Sa mère l'éduqua quasiment seul pendant une bonne partie de sa jeunesse. Et elle n'hésitait pas a chérir son seul fils, même si la famille n'était pas aisée financièrement. Noé, par le futur, eut un cadet et une cadette. Cependant, la maternelle ne le lâchait pas pour autant, même si le travail qu'elle effectuait pour une mère était énorme. Mais jamais elle ne s'en plaint. Son nom était Shaïna et elle avait un courage inébranlable. Ce n'était pas pour rien qu'elle était la femme du fils du chef du clan. D'ailleurs, le père de Noé n'était pas n'importe qui non plus. Il était très froid, et l'ainé de la descendance en a souvent manger a cause de ce caractère. Mais c'était aussi un grand-homme du nom de Gen, bien mure pour son jeune âge.
    A ses cinq ans, le grand-père de Noé mourra d'une maladie, qui fut fatale pour son vieille âge. Étant trop jeune, Noé ne se rappelle toujours pas de lui. C'est a ce moment la que Gen prit la succession et devint chef de clan. Autant parce qu'il était le successeur légitime, mais parce que c'était aussi lui le plus apte a prendre cette place. Noé fut alors chouchouté par ses oncles et par les autres membres de la famille. Car ils savaient tous que le prochain chef, c'était lui. Mais le garçon était encore trop petit pour comprendre, et voyait ça avec les yeux d'un enfant.

    Chapitre 1 : La formation d'un petit homme.
    Un an après, Noé fut accepté a l'académie des ninjas de son village. C'était pour lui une nouvelle : sortir de chez lui et se rendre quelque part ou il ne connaissait ni les lieux ni les personne. Bien sur, au début, il eut du mal a y aller, comme tout les enfants. Sa mère lui manquait terriblement. Mais au fil du temps, il s'habitua au système scolaire de plein gré et se fit quelques amis. La première année de cours fut facile pour lui. Il n'était pas un des meilleurs de la classe mais pas loin derrière. Le programme n'était pas dure, il fallait le dire. Les professeurs devaient surement trouver les élèves trop jeunes pour apprendre a étudier l'art de la guerre. Pour l'instant, ils s'occupaient a expliquer ce que c'était le monde des ninjas. Comme l'importance des villages cachés pour un pays. Mais ils expliquaient aussi d'autre choses utiles, comme la géographie, l'histoire, les mathématiques et les autres matières. Les jeunes élèves ne touchaient que très rarement aux armes et aux équipements ninjas.
    Un jour son oncle, Hattori, prit vent des notes du jeune Noé. Pour lui, il ne trouvait qu'être le cinquième sur une classe comportant une trentaine d'étudiant n'était pas assez bon. Il demanda la permission a son grand frère, Gen, d'apprendre les arts martiaux ainsi que les arts ninjas a son fils ainé, Noé. Celui ci accepta, car de toute façon, sa descendance n'était pas très importante pour lui, ou dû moins c'était ce qu'il faisait voir. Hattori entraina alors le petit Noé en fin de semaine et les jours ou il n'avait pas cours. Il était bien meilleur professeur que ceux de l'académie, mais plus rude, aussi.
    La première chose qu'Hattori apprit a son neveu, c'était le lancer de shuriken. Noé avait du mal au début, mais au final s'y habitua aussi. Il apprit a en lancer un, deux, trois, puis de plus en plus.Puis les entrainements de son oncle s'enchainèrent, plus Noé grimpait le classement de la classe. Et a la fin de l'année scolaire, il était le meilleur de son niveau. On disait de lui qu'il était précoce, mais au fil du temps, au fil des classes qu'il passait, ce surnom se transforma en génie.

    A 9 ans, il connaissait déjà toutes les techniques de base d'un ninja. Savait parfaitement se dissimuler dans un terrain ennemi, maniait parfaitement le lancer de shuriken ainsi que les attaques au kunai et avait d'autres aptitudes en poche importantes pour un assassin de l'ombre. Mais son père ne faisait toujours pas attention a son fils ainé.
    Le jour de son dixième anniversaire, Noé ne savait pas ce qui l'attendait. Un soir, sa mère vint toquer a la chambre des garçons, ou dormait Noé et son petit frère. La mère réveilla son fils ainé et l'emmena dans le salon. Son père l'attendait. Noé, fatigué, ne comprenait rien a ce qu'il ce passait. Gen prit alors Noé par les bras et le posa sur une chaise. Il le regarda quelque temps dans les yeux puis entama la discution. Il lui fit savoir que maintenant il avait 10 ans, et que c'était un âge clé dans la famille. Qu'il allait passer dans 3 mois la cérémonie pour devenir un homme, un véritable, un Yokusei. Il lui fit aussi savoir que la cérémonie n'était pas quelque chose de facile. Il devait construire une marionnette et savoir la manipuler. Et avec cette même poupée, blesser dans un combat l'actuel chef du clan, donc lui, a main nue. Il l'informa aussi qu'Hattori allait l'apprendre l'art du Kugutsu, dont la famille était les spécialistes de Suna. Mais qu'il pouvait aussi s'entrainer a le combattre avec son pantin ou son prototype. Il précisa sur le fait que si Noé ratait le jour de la cérémonie, il devait renoncer a être ninja, comme le voulait la tradition. Après ce point d'honneur et de froideur, Gen partit se coucher. Noé n'en revenait pas. Cela devait faire presque 1 mois que son père ne lui avait pas parler, et quand il le faisait, c'était au nom de la tradition. Il regarda sa mère avant de partir se recoucher.

    Le lendemain, et les autres jours, Noé ne partit plus en cours. Pour son oncle, le temps était compté, et l'apprentissage du Kugustu était prioritaire. Mais avant de commencer a apprendre la technique principale du Kugutsu, la technique de la manipulation de marionnette, Noé devait déjà avoir une marionnette. Et pour la cérémonie, c'était Noé qui devait la fabriqué. Car le clan n'était pas juste des maitres poupées, mais aussi des créateurs de poupées.
    Hattori lui apporta alors le matériel pour la construction du pantin. Il lui montra ensuite comment on en faisait une. Elle était toute simple. La marionnette devait faire 50 centimètres et n'avait juste un torse, deux bras, deux jambes et une tête, les bouts étaient attaché ensemble. Puis, l'oncle la démonta devant son neveu et lui donna les pièces. C'était lui qui devait le faire, maintenant. Hattori s'assied un peu plus loin et observa le jeune garçon.
    Noé remonta alors le pantin, comme son oncle, avec une certaine facilité. Mais Hattori ne semblait pas content. Il expliqua a son neveu qu'il ne suffisait pas d'imiter les autres, mais d'innover. A la fin de son conseil, l'oncle se leva et s'en alla, laissant Noé méditer sur tout ceci.
    Quelques jours plus tard, Noé montra alors sa nouvelle poupée a son oncle. Celle ci était plus grande et avait 3 bras. L'oncle observa alors la poupée. Il lui expliqua alors que si c'était avec cette poupée qu'il voulait combattre son père, il n'allait rien dire. Mais son principal but était d'enseigner l'auto-jugement a son neveu. Il devait être capable de voir les propres faiblesses et atouts de son engin. Hattori lui rappela alors qu'il pouvait toujours tester ses prototypes en combat contre Gen. Même si avant, il devait savoir manipuler le pantin.
    Le lendemain, Hattori apprit alors a Noé a utiliser son chakra pour contrôler son pantin. A son niveau, il devait se servir de ses dix doigts. L'oncle expliqua a son neveu qu'il fallait matérialiser le chakra pour en faire une forme solide, ou plutôt souple, et que celle ci serait directement relié aux articulation du pantin, ainsi avec le temps il pourrait utiliser deux marionnettes voir plus selon son niveau. Créer les files d'énergie spirituel n'était pas très compliquer. La difficulté pour un débutant était de manipuler la poupée avec une grande dextérité.
    Noé forma alors les liens et les relia a sa poupée difforme, puis essaya de la manipuler. Il faisait des grands gestes avec ses bras et arrivait a bouger légèrement le pantin. Hattori lui expliqua que faire des grands gestes n'était pas forcement nécessaire. Il l'informa aussi que la clé de la manipulation c'était de se mettre dans la peau de son pantin. Il laissa alors son neveu méditer la-dessus et apprendre a contrôler sa marionnette tant bien que mal. Noé prit alors plus de 4 semaines avant de savoir complètement manipuler son arme de combat. Et des qu'il fut prêt, le garçon voulait se frotter contre son père...

    Le lendemain, Noé demanda a son père de le combattre avant la cérémonie, afin de tester les capacités qu'il avait récemment acquis. Son père fit un hochement de tête et l'emmena dans une salle de la demeure du clan. C'était un petit dojo, juste assez grand pour pouvoir combattre. Le paternel fit craquer ses doigts tandis que son fils sortait sa poupée. Son père, en voyant l'arme de Noé, se mit a sourire. Il lui demanda aussi si il était pret. Noé activa sa technique de manipulation de marionnette et répondis que oui. Gen fonça alors vers son fils les poings serrés. La marionnette faisait de même contre son ennemi. Celle ci assena deux coups de poings vers Gen, mais le chef du clan fit un salto en arrière, et enchaina a l'atterrissage en balayant la poupée d'une facilité déconcertante. Gen continua alors sa lancé et stoppa son poing a quelques centimètres de son fils, en chuchotant "touché...". Noé tomba de peur, puis reprenant ses esprits, il se releva. Son père lui expliqua que du fait de ses 3 bras, la marionnette n'avait pas assez d'équilibre. Mais qu'aussi il ne l'avait pas fabriqué avec assez de passion. Il lui précisa ensuite qu'en a peine 1 mois d'entrainement, il savait déjà bien la manipuler, mais que cela n'était pas assez pour la cérémonie, et qu'il fallait qu'il utilise au mieux les 2 mois restant. Puis, après avoir tapoter le crâne de son fils, Gen remonta les escaliers et sortit du dojo. Mais le jeune garçon était fier de lui. Tout simplement parceque son père lui avait dit qu'il avait progresser. Compréhensible quand on est petit, non ?

    Et les jours passèrent, encore et encore. Noé s'entraina toujours, il se fit presque viré de l'académie a cause de son absentéisme, mais le chef du clan était aller voir le directeur et lui avait expliquer. Beaucoup de personne connaissait les traditions du clan Yokusei.
    Puis au fur et a mesure que le temps passa, on arriva a la date fatidique.

    Shaïna toqua a la chambre de son fils et y entra. Elle y trouva sa nièce en train d'habiller son fils. Noé )portait un fabuleux kimono, celui de la tradition Yokusei. Elle regarda passionnément son fils, elle le trouvait si beau dans cet habit. Elle n'en revenait pas que son fils allait enfin devenir un homme et pouvoir commencer une vie en tant que ninja. Oui, elle en était sur, elle savait qu'il n'allait pas perdre. Des que sa cousine ai fini, Noé rejoignit sa mère et les deux sortirent de la maison. Sur le chemin, ses oncles l'accompagnèrent, tout le monde était bien habillé pour l'évènement. L'enfant avait le traque, il allait passer un des moments les plus importants de sa vie. Peut-être allait-il perdre et renoncer a la voie de ninja ... Non, il ne fallait pas penser a ça, Noé avait confiance en ses talents !
    La famille arriva alors a l'arène. Ce n'était qu'une simple arène, plutôt petite, construite en terre séchée et solidifiée, comme partout a Suna. Les oncles et la mère de Noé se mirent alors a distance du jeune garçon. Celui ci arriva au milieu de l'arène ou son père se trouva. Les deux hommes se saluèrent. C'est alors la qu'un cousina Noé apporta sa marionnette enroulée par un tissu blanchâtre. Il prit le kimono du jeune homme et se retira. Noé avait en dessous de son habit traditionnel une tenue de combat. Les frères de Gen commencerent alors a chanter des musiques de guerre d'antan. C'était le signal du début du combat. Gen d'un bond assena un coup de pied a son fils. Noé prit utilisa la marionnette pour parer l'attaque et contre-attaqua en faisant un high kick lui aussi. Son père attrapa son tibia et le bloqua sur sa nuque puis balaya Noé. Noé se rattrapa sur sa main droite, profitant de sa position pour enchainer un deuxième coup de pied dans la tête de son père. Les deux combattants n'étaient sans pitié. Mais Gen bloqua aussi la jambe gauche de Noé. Alors l'enfant contracta ses abdomens assena une droite suivi d'une gauche en lâchant son seul appui au sol. Gen esquiva les deux coups et suivis avec un coup de tête. Puis, des qu'il toucha son fils, il le plaqua brusquement contre le sol avant de le lâcher. Noé poussa un petit gémissement, son père n'avait pas du tout la même vitesse que lui, même si pour son âge, il était déjà très fort.Le futur ninja comprit qu'il ne fallait pas jouer bêtement sur le physique avec son père. Il prit alors sa marionnette et fit un bond en arrière. Il déroula les bandeaux et laissa son œuvre aux yeux de tous.
    Elle semblait être humanoïde et avait une tête de chien ainsi qu'une paire de corne sur celle ci, entourée d'une légère chevelure. La marionnette avait une paire de griffe pour chaque main et était vêtue d'une simple cape a moitié déchiré. Son nom était Azer.
    Noé savait que seul son pantin pouvait résister aux coups de son père, et c'était une marionnette d'attaque. Sa défense était alors réduite, il ne devait pas trop prendre de risques.

    C'est alors que Gen tenta une nouvelle offensive. Il fit un bond en avant et assena un coup de pied retourné a Noé, mais la marionnette du jeune homme stoppa l'attaque et enchaina avec un coup de griffe. Le père de Noé para l'attaqua tranchante avec ses main, puis d'une poigne cassa les lames. Il enchaina ensuite avec un coup de poing qui fit reculé la poupée de plusieurs mètres. Puis le chef du clan allait de nouveau attaquer quand il dû sauter en l'air afin d'esquiver un jet de kunai. Les armes avaient été lancées par le fils et sa marionnette en même temps afin de le prendre en sandwich. Une fois dans les airs, Gen allait avoir plus de mal pour esquiver et pour parer, c'était un avantage considérable. C'est alors que Noé et Azer enchainèrent une rafale de kunai sur leur cible jusqu'à épuisement. Gen retomba au sol. Il avait dans la bouche et dans les mains tout les kunais qui allaient le toucher. Il avait réussit a détourné les armes et a s'en servirent pour se défendre. Mais comme il devait se battre qu'avec les mains nues, il lâcha les kunai et prépara une nouvel offensive.
    Gen repartit sur son fils pour l'attaquer. La poupée de Noé intervint et stoppa le coup assené par l'homme. Puis s'en suivis une multitude d'attaques de corps a corps entre le pantin et l'homme. Noé avait appris a parfaitement manier sa marionnette. Mais ce n'était pas assez car Gen avait toujours un coup d'avance, ce n'était pas le chef du clan pour rien. Noé décida alors d'éclater un fumigène pour prendre une petite pause. La fumée se répandit et Gen ne savait pas ou se trouvait son fils dans le brouillard. Des que la fumée fut dissipé, Gen bondit sur la silhouette de son fils. Il lui fit une crochet du droit. A quelques centimètres du visage de son père, Noé ouvrit la bouches et une recharge d'une vingtaine de senbons s'expulsa de la gorge de l'homme. Gen réussit a esquiver l'attaque au dernier moment par pur reflex, mais la marionnette de Noé arriva par derrière et lui assena un coup de kunai. Gen para a moitié le coup. Il n'avait comprit que trop tard le subterfuge. Pendant que la fumée s'était installé, grâce a un henge no jutsu que Noé avait parfaitement utilisé, il avait prit la forme de sa marionnette et vice versa. Aussi, le combat était fini car le fils avait réussi a entailler son adversaire, ce qui était suffisant pour passer le test.

    La suite de la cérémonie continua alors. La famille chantait et priait leurs ancêtres pour qu'ils veillent sur Noé et sur les descendant des Yokusei. Et cela dura toute l'apres-midi, quand ils rentrèrent sous la lune en marmonnant.

    Chapitre 2 : La formation d'un grand héros.
    Quelques mois plus tard, Noé passa le concours pour devenir genin. Oui, car a Suna, c'était en concours que cela marchait. Sur un certain nombre de participants, la moitié décrochaient le diplôme tandis que les autres étaient recalés. Mais les redoublants pouvaient repassés le concours les années suivantes, bien entendu. Et les épreuves étaient aussi intellectuel que physique. Il y avait des contrôles, comme ceux habituels, et des notes sur des faits d'arts ninjas, comme effectué les techniques de bases d'un ninja, des épreuves d'endurance, pisté une personne ou prendre un bien a quelqu'un sans se faire repéré et j'en passe.
    Noé tant qu'a lui fut le deuxième meilleurs a ce concours, le premier étant un adulte qui avait eu de meilleurs notes d'endurance. Mais cela lui suffisait amplement.
    Le lendemain, avec tout les gagnants du concours, Noé reçut son bandeau de ninja de Suna par le Kazekage lui même. Il fut ensuite assigné a une équipe comportant 1 jônin et deux collègues genin, sous le nom de code d'équipe D7. C'est alors que Noé allait commencé sa carrière de ninja..

    C'est alors que l'équipe apprit a se connaitre. Le sensei de Noé, nommé Hima, était un ninja médical et utilisateur de fuuton. C'était une femme blonde d'une trentaine d'années doté d'une agilité exceptionnelle. Elle savait aussi parfaitement manié le genjutsu. Noé apprit plus tard qu'elle était l'ancien sous-chef du service d'information de Suna. Par exemple, c'était elle qui tirait les informations des prisonniers, elle savait donc rentré dans le cerveau d'une personne. Elle avait une double personnalité, ce qui était son principal défaut. Une, celle principale, était gentille douce et attentionné. L'autre était tout le contraire et sévissait sous le nom de Wari. C'est alors que Noé et les 2 autres élèves subissaient des entrainements sadiques et extrêmement dangereux quand leur sensei était sous son côté obscur ...
    Rigachi, qui portait un nom de garçon mais qui était une fille, était quelqu'un avec une personnalité elle aussi étrange. C'était un garçon manqué, elle adorait combattre, s'entrainer, taper, avait un caractère d'acier et des nerfs vifs. Elle était de taille moyenne et avait une chevelure grise comme les vieillard, ce qui lui avait donné des moqueries durant son enfance, mais elle s'était toujours venger en torturant les moqueurs... Elle avait pour affinité le katon et connaissait déjà une technique de celle ci, ce qui, pour une nouvelle genin, était pas mal.
    Et enfin le dernier membre de l'équipe s'appelait Hayashi. C'était une personne peureuse et qui avait gagné le concours de justesse. Il ne connaissait pas grand chose au ninja et faisait souvent des erreurs dans ce qu'il faisait ou cassait ce qu'il touchait. Hayashi, par la suite apprit a utilisé des techniques de son affinité doton, mais a la formation de l'équipe, il savait tout jours faire les techniques de bases.
    D7 était devenu par le temps une des équipes les plus performantes mais aussi une des plus tarées. C'est vrai qu'avec une schizophrène, un garçon manqué, un boulet et un feignant passant inaperçu, l'équipe était obligée de se faire parler d'elle...

    En cours =)
    Test RP :
Revenir en haut Aller en bas
Akimoto Shirahama
Modo || Juunin de Konoha
avatar

Messages : 278
Points : 338
Date d'inscription : 09/02/2010

Fiche Shinobi
Points Missions:
18/300  (18/300)
Succès Débloqués:

MessageSujet: Re: Présentation de Noé Yokusei [U.C.]   Sam 23 Oct - 19:30

Yoyo !

Alors mon p'tit marionnettiste, ou en est donc ta succulente présentation ?

Smile

_______________Shin Jidai V2________________
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Présentation de Noé Yokusei [U.C.]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Présentation de Noé Yokusei [U.C.]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: .oO Préface Oo. :: Présentations-
Créer un forum | © phpBB | Forum gratuit d'entraide | Contact | Signaler un abus | Forum gratuit